top of page

Humeur masculine... A l'attention des futurs mariés (et des "futures mariées" aux chéris hésitants)


Avant propos : ce post n'est qu'un modeste avis issu d'observation et n'a pas d'autre prétention que d'inviter au débat, à une réflexion sage, posée, et positive. Les opinions exposées ne sont que des points de vue non définitifs que, justement, les échanges peuvent faire évoluer. Vous êtes déjà mariés ? C'est pour vous aussi (et peut-être même davantage, entre piqûres de rappel et méditation...)


Les hommes ne savent plus où se mettre... Parlons un peu des hommes, disons à peu près "classiques" : polis, respectueux, ils ont souvent pour de projet de vie de trouver

une femme, qu'ils puisse imaginer dans le futur comme épouse, la construction d'une famille avec elle , donc qu'ils puissent considérer comme digne future maman, une situation professionnelle et aussi un rapport avec eux-mêmes (oui) qui "tiennent la route" pour protéger ce petit monde. C'est simple. Oui, simpliste même. Mais cela suffit lorsque l'on se sent bien avec quelqu'un. Et, parenthèse, ceux qui se remarient reconnaissent la musique quand elle est harmonie.




Pourquoi hésitent-ils parfois ? (souvent, et longtemps, très voire trop longtemps...)

Par peur et, sa cousine, par ignorance. Se séparer de quelqu'un avec qui on fonde sa vie sérieusement , c'est à dire avec des projets lourds d'engagements, marié ou pas, est un cataclysme. Le mariage est un vrai symbole, une promesse, un vrai pari, un art de vivre, soit la vraie Vie parce que sans filet (oui, il y a d'autres vies possibles, c'est un autre sujet) : mais il ne fait que sceller et nommer ce qui existe au sein d'un couple constitué... A ceci près qu'il a une dimension sociale : tout le monde le saura de manière on ne peut plus solennelle (et oui, un jour J est loin d'être une plaisanterie, c'est très, très sérieux : je crois même que c'est l'engagement solennel le plus important de sa Vie, aux yeux de tous dont soi-même) ! Et... C'est donc une façon de faire connaître sa vie, plus précisément son statut conjugal, et donc social, autrement plus subtil et distingué que... Facebook ! ( plus précisément dans la version abusive de l'usage personnel de Facebook bien sûr) . Donc, que ces messieurs, s'il pensent avoir trouvé la bonne personne et vivre cette réalité (pour ce qui est de bon nombre de culture concernées bien sûr), se lancent ! L'amour et la famille étant aujourd'hui des valeurs peut-être bousculées mais qui restent puissantes, bien utiles au regard de ce qui fait nos vies.


Oui, l'homme de 2020-2025 (pour faire simple...) a encore des reflexes de celui d'il y a quelques années, quelques siècles même ! Retirez lui son rôle de protecteur, de bâtisseur, de censeur quand il le faut vis à vis des enfants, de producteur principal des moyens matériels... Même si la contribution professionnelle des femmes n'est ni un luxe, ni une coquetterie mais bien indispensable, voire supérieure dans la plupart des cas...Et il ne reste plus grand chose qui fasse sens pour lui dans son couple. Même son sacro saint job n'a plus la même saveur sans sa femme, ses enfants, sa famille.


Aussi, les débats sur l'égalité hommes-femmes ont certes rétabli une part certaine de justice bien légitime à plusieurs égards, qui était à mettre en place depuis trop longtemps, dans les esprits et les comportements, vis à vis des femmes, et cela continue à s'améliorer, tant mieux , mais, en même temps... ces débats et leurs conséquences ont plongé les hommes dans de nouvelles références immédiates - appelons cela conséquences collatérales ou effets inattendus - pour lesquelles ils n'ont pas forcément le logiciel d'adaptation et d'éducation pour donner un nouveau sens, simple et décisif à leur existence. On entend souvent "que serions nous sans les femmes" ? La réponse qui me vient est "Rien".


Par ailleurs , non seulement on observe de nouveaux comportements, de femmes, qui ont la rudesse de ceux d' hommes des plus vulgaires, insultants, mais aussi le vocabulaire ... Soit au second degré dans les chansons, mais en fait au premier degré dans les expressions (la plus surprenante étant "tu me casses les c..." bip! , étrange , non ?? ) Les temps changent, mais même si ils ont toujours changé, gageons que nous soyons dans une époque de transition qui va donner quelque chose de mieux que des "femmes-hommes" et des hommes qui réfléchissent à deux fois avant d'aborder une femme. Si Etre un homme aujourd'hui, à la limite de..., à la frontière de... dans le juste équilibre entre... s'invente, être une femme aussi, car oui, nous sommes liés, et il s'agirait de comprendre que les conséquences positives comme négatives de nos relations et évolutions sociétales se partagent. Gagnant Gagnant ou Perdant Perdant marche bien en Amour, et surtout en couple, car le couple marié, ce n'est pas que l'Amour, ou si vous préférez il y a beaucoup de valeurs à inclure dans un Amour qui traverse le temps.



Ajoutez à cela le climat de tension sociale et relationnelle, tout à fait lié à un délitement de la qualité des comportements (superficiels, voire méprisants et agressifs) ambiants... Cela donne au total un environnement global peu favorable à l'apaisement. Et oui, la société s'invite dans ses méfaits comportementaux à l'intérieur même des familles comme des couples.



Pourquoi ce post ou article ... ? Plusieurs raisons... Au choix... In fine, pour dire aux futurs mariés, et aux déjà mariés aussi (nous appelons cela "la maintenance", on en reparlera ! ), soyez tolérants, ouverts et curieux, l'un (e) envers l'autre, construisez votre relation sur une entente profonde et à approfondir sans cesse. Soyez attentifs messieurs à ces petits détails , comme des attentions, qui font la différence, ... Vous les connaissez (ou elle vous les rappelle) , et quant à vous mesdemoiselles, mesdames... Ne le soyez pas trop ! Il y a des choses foncièrement importantes à identifier et à respecter pour fonder une union solide. Et de ces choses importantes procède la composition d'un homme solide dont vous avez malgré tout besoin ( et qui a souvent besoin de vous Madame, Mademoiselle, pour le rester et aussi le devenir bien davantage, "solide"...)



Enfin, un homme qui se marie s'accomplit, comme une étape qu'il franchit pour de bon. Mais il sait qu'il a encore bien du "boulot" devant lui. En cas de séparation, souvent, il s'effondre. Pour de vrai et souvent totalement. Il ne comprend pas tout ce qui se passe ( ni avant, ni pendant, ni après...) : les choses lui échappent. C'est pour cela que le contact est à maintenir dans une relation, au quotidien. Histoire de tendre à une découverte et une entente toujours renforcée. Histoire de se rappeler l'essentiel.


Une femme qui se marie quant à elle est dans une phase d'épanouissement absolu, de maturité de son parcours, un peu de la même manière que lorsqu'elle devient maman si c'est le cas, toutes proportions gardées (car ce n'est pas le même sujet ni les mêmes dimensions naturellement). En cas de séparation, je connais moins le sujet si ce n'est que en général, il est constaté que la femme acte la séparation, va au bout, et va souvent de l'avant après avec une belle énergie (si toutefois cette séparation est due à un dysfonctionnement du couple). Après, pour elle, là je ne sais vraiment pas comment au global cela se passe, je n'ai pas les "statistiques". Mais... J'ai envie de dire, a-t-elle besoin de protection, de moyens matériels dont la capacité de trouver un logement, de trouver un travail, d'apprendre un métier ... Et bien non, souvent. Les évolutions heureuses lui ont permis d'acquérir en quelques générations une autonomie certaine, sur tous ces points, donc depuis bien longtemps. Alors elle a besoin de quelqu'un avec qui partager des " bons moments" ? Cette désuétude me fait dire que ce ne sont plus du tout les mêmes attentes : il y a le vécu bien sûr, mais, bizarrement, cela me fait penser à la place, réelle, donc multifactorielle dont culturelle et sociétale, qu'avait cet homme épousé, ce mari, au départ, que ce soit en 1990 ou 2010, 2015 ? Et donc à la place de l'homme de 2020-2025. Il y a à inventer de nouvelles références, multifactorielles et culturelles saines, légitimes, solides, équilibrées, et fiables. Si possible transmissibles sans appréhension. Une famille monoparentale est souvent la gentille traduction d'un papa sans ses enfants au quotidien, dévolus à leur maman dans les méandres des procédures pour le coup délicates et aux équilibres discutables de séparation.



Un couple qui se marie a quant à lui un rayonnement, un charisme (je parle de la troisième personne : le couple) qu'il ne soupçonne pas. Vous ne vous rendez pas compte à quel point vous êtes "beaux de partout" : votre démarche vous rend intelligents, singuliers et exceptionnels... Et je ne parle que des préparatifs quand nous échangeons, dès les premiers RV conseils et d'organisation , c'est dire le reste (déclaration, jour J...) !


Conclusion (inattendue au vu du titre de ce post...) : Vive le mariage ! (non, ce n'est pas parce que nous en organisons, et pour le coup, il nous arrive de conseiller aux amoureux d'attendre un peu pour le décider, comme il nous est arrivé de devoir gérer des annulations pour cause de mésentente. Nous appelons ces situations "le divorce avant de se marier "...) , bref !


Vive le mariage, oui !, car ce sont ces nouveaux couples capables de se projeter dans cette véritable aventure, avec des équations elle-même inconnues, qui ont, auront et démontreront des solutions. Les intellectuels, philosophes, politiques et autres penseurs, sans parler du législateur, se posent des questions, tentent des réponses... Mais le réel qui s'imposera durablement, gageons le, sera apporté par le bon sens des personnes concernées elles- mêmes, imprégnées de la vraie vie de tous les jours. A ce titre nous allons regarder attentivement les tendances... Histoire de regarder un peu ce qui, dans cette vie là, protège le mariage.


Merci pour votre lecture, et si vous avez apprécié, ou pas, revenez nous voir sur ce site et parlons-en à l'occasion. Juste pour nous encourager à écrire un prochain article, les sujets ne manquent pas ! Bonne journée ou soirée et bonne continuation !

PS : si vous avez été d'accord messieurs sur certains points , vous serez aussi peut-être d'accord de l'importance à accorder à vos amis, votre enterrement de vie de garçon - cette fête a aussi une forte symbolique (pas trop près du jour J de préférence) , et le soin devant être apportés à vos témoins : les protecteurs de votre mariage. La corollaire pour ces dames et demoiselles est également vraie. On entend rarement que des amis prennent soin d'un mariage. Autre sujet.







0 vue0 commentaire
bottom of page